Dans le but de dynamiser l’image de la montagne et de renforcer son attractivité auprès des jeunes générations, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme a choisi le media Snapchat pour communiquer auprès des 13-17 et 18-25 ans avec le développement d’une Lens Snapchat permettant à l’utilisateur une immersion totale au cœur d’un univers Montagne. Mais ils n’en sont pas à leur coup d’essai avec Snapchat. Pour quelle raison ont-ils décidé d’essayer Snapchat et sur quelles opérations ? Quel est leur opinion sur ce réseau social et vont-ils continuer à l’utiliser ? Maxime Parraud, du pôle digitale d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme a accepté de répondre à nos questions.

 

Quels sont les réseaux sociaux utilisés par Auvergne-Rhône-Tourisme Tourisme ?

Nous sommes présents sur Facebook, Snapchat, Instagram et Twitter avec des campagnes paid sur Facebook, Instagram et Snapchat.

 

Comment et quand avez-vous commencé sur Snapchat ?

Snapchat s’est imposé pour la promotion de l’image de la montagne auprès du jeune public de par sa cible. C’est également un media plus fun que les autres. On a pour habitude de ne pas hésiter à tester différents médias (notamment pour toucher les jeunes) avec de petits budgets destinés au « Test and Learn ». Il a donc été décidé d’utiliser Snapchat début 2018 avec un geofilter saisonnier (hiver et été) très simple, ciblé sur certains départements ou grandes villes en secteur montagne sur la région Auvergne-Rhône-Alpes. Ces premiers tests ayant été concluants, nous sommes passés à la vitesse supérieure cette année avec la création d’une Lens montagne.

 

Comment s’est passée la création de la Lens ?

Nous voulions véhiculer une bonne image de la montagne. En effet, nos équipes en interne disposent de données intéressantes sur la perception de la montagne par la cible jeune et cela a fait remonter des réticences liées aux températures mais aussi à la non pratique ou maitrise du ski par tous. Il était donc important de montrer le côté convivial des vacances à la montagne avant l’aspect sportif. Nous avons donc opté pour une Lens qui immerge l’utilisateur dans l’univers de la montagne. Nous voulions que cette Lens puisse être utilisée à plusieurs et soit accessible à tous. Après quelques tests sur différentes personnes et quelques jours d’optimisation, la Lens a été lancée.

Nous avons choisi de faire une campagne de Snap Ads afin de faire connaître cette Lens et d’encourager son utilisation car le budget demandé pour apparaître directement dans le carrousel de Lenses est trop élevé et ne nous permettait pas d’assurer un ciblage aussi précis.

 

Comment travaillez-vous en interne ?

Nous sommes une équipe au digital de 8 personnes et nous internalisons la majeure partie de nos actions digitales. Pour la Lens, nous avons fait appel à un prestataire technique externe pour sa réalisation puis avons vu directement avec les équipes de Snapchat France pour la campagne de Snap Ads.

 

Quelles sont les retombées ?

La campagne s’est déroulée du 30 novembre au 31 décembre 2018. Nous sommes très  satisfaits des retombées. Nous avons enregistré plus de 9 millions d’impressions et plus de 95 000 utilisations de la lens. Cette campagne a permis de toucher la totalité de ciblage visé, c’est une très belle visibilité pour cette opération Génération Montagne.

Ce dispositif pourra être reconduit sur 2019, une version été est aussi en cours de réflexion. Nous souhaitons continuer à utiliser ce media pour assurer la promotion de la montagne auprès des 13-17 et 18-25 ans.

 

Vous avez un compte ?

Nous avons choisi de ne pas animer de compte à l’année, car pour une destination, il faudrait beaucoup d’images sur le terrain et nous n’avons pas la possibilité d’avoir une personne sur place pour nous fournir ce genre d’images de façon régulière. On préfère toucher les gens directement sur Snapchat par de la publicité et laisser les jeunes communiquer sur nous plutôt que d’avoir une communication en tant que Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme sur ce media.

 

Selon vous, quels sont les avantages et inconvénients de Snapchat pour une marque ?

Snapchat permet de toucher une cible difficilement atteignable sur les autres médias et possède un côté plus fun, on peut se permettre d’être un peu plus décalé et de rentrer dans l’univers des cibles qu’on veut toucher. En aspects négatifs, je dirais que ce réseau est plutôt utilisé dans une sphère privée et que l’on manque par conséquent de visibilité  sur les stories qui sont faites avec les outils qu’on propose… C’est le côté un peu plus frustrant mais c’est aussi ce qui fait la particularité de Snapchat. Nous nous adaptons aux règles et codes de chaque media.

 

En conclusion : Peu d’acteurs du tourisme sont encore présents sur Snapchat, c’est donc une réelle opportunité pour les marques de ce secteur.

 

Merci à Maxime Parraud pour cette interview.

 

 

À noter :

Une Lens peut être présente dans le carrousel de Snapchat à partir de 11 000€

Sinon il est possible de faire une campagne de Snap Ads (avec la Lens à débloquer en swipant vers le haut) à partir de 50€ par jour.

 

 

 

BESOIN D’AIDE SUR SNAPCHAT ?

Recevez gratuitement des infos, conseils et exemples inspirants chaque lundi dans votre boîte mail et devenez un pro de Snapchat en 4 semaines !