Puisque tout le monde parle de l’opération de Mc Donald’s en Australie qui propose de recruter ses équipiers sur Snapchat grâce à une lense sponsorisée, remontons un peu en arrière pour trouver la première opération de recrutement via Snapchat. Elle date de 2014 et a été lancée par DDB Oslo. Voici donc l’idée originale:

L’agence DDB Oslo (Norvège) décide de lancer un concours de Pitch sur Snapchat pour trouver son prochain stagiaire. Le principe est simple: il faut suivre le compte DDB Oslo puis envoyer une snap de 10 secondes maxi sur laquelle on pitch une idée (n’importe laquelle).  DDB sélectionne ensuite un ou plusieurs Pitch intéressant et prend même en charge le billet d’avion pour faire venir l’étudiant à un entretien d’embauche plus classique. Le concept est très intéressant sur plusieurs niveaux:

  • par l’outil: Snapchat en est encore à son démarrage en 2014 et si les marques commencent à s’y intéresser pour communiquer dessus, personne n’a encore imaginé s’en servir pour faire du recrutement
  • par l’idée: rien ne ressemble plus à un cv de stagiaire qu’un autre cv de stagiaire, et pour faire la différence, il est plus intéressant (et plus rapide) d’écouter parler un étudiant pendant 10 secondes. Si quelqu’un a la capacité d’expliquer une idée originale en si peu de temps alors il possède des qualités qui intéressent l’agence.

Au delà de l’enjeu de trouver un stagiaire (qui n’est pas très difficile) il s’agit surtout pour l’agence DDB de démontrer qu’elle est pionnière sur l’appropriation des plateformes de communication et sur sa façon de choisir un candidat. Cette opération a d’ailleurs largement été relayée dans les médias tant l’idée était novatrice.

L’utilisation de Snapchat est totalement cohérente: les snaps durent 10 secondes donc difficile de solliciter un Pitch plus long (même si certaines marques ont essayé mais cela ne respecte pas la fonctionnalité principale de Snapchat) et en même temps cet exercice est suffisant pour sentir le potentiel d’un étudiant. Ensuite l’agence s’appuiera sur un entretien en face à face avec la ou les personnes retenues afin d’approfondir ses connaissances et l’adéquation de ses compétences avec ses besoins. Elle s’évite aussi un bad buzz de la part des gens (ah les gens !) qui auraient pu s’indigner d’une sélection exclusivement faite sur Snapchat grâce à une vidéo de 10 secondes. Et puis il s’agit d’un stage, pas d’un poste de directeur conseil! Donc Snapchat était totalement indiqué dans ce cas.

Bref tous les ingrédient sont réunis pour faire de cette opération un succès, qui reste encore un cas d’école dans le domaine du recrutement sur Snapchat.